Peut On Manger De La Pizza Quand On Est Diabétique?

Peut On Manger De La Pizza Quand On Est Diabétique
Choisir à la pizzeria – Diabète de l’enfant

L’essentiel à savoir : Les règles de l’équilibre alimentaire sont difficiles à respecter mais 3 principes seront les garants de votre sérénité :

  1. Surveiller l’apport en féculents
  2. S’assurer de la présence suffisante de fibres
  3. Choisir un dessert avec discernement.

Veillez à ce que les repas suivants soient bien équilibrés et riches en fibres.

La carte d’une pizzeria est essentiellement basée sur des produits à fort apport glucidique : les pizzas et les pâtes. Il est donc recommandé de prendre une entrée de crudité ou une salade sans glucide (attention aux glucides cachés comme le maïs). Surveiller l’apport en féculents :

  • Selon les pizzerias, il est difficile d’établir une règle. Cependant, on peut compter, en général, pour une pizza entière (d’environ 400g), 100g de glucides,
  • Une pizza simple ou avec des légumes sera moins riche en matières grasses qu’une pizza 4 fromages ou calzone.
  • Pour les pâtes : tortellinis, raviolis, lasagne ou spaghettis à la bolognaise : vous pouvez compter environ 40g de glucides pour une assiette de 300g (40g pour 200g de spaghettis nature).

Vérifier un apport en fibres suffisant :

  • Préférez les pizzas avec une garniture composée de légumes,
  • Une petite salade verte ou une salade de tomates en entrée apportera quelques fibres supplémentaires au repas.

Choisir le dessert :

  • Pour ce type de restauration, souvent très riche en glucides et lipides, l’idéal est de prendre un fruit ou une salade de fruits par exemple.
  • Si votre enfant souhaite autre chose, privilégiez une glace à un sorbet car ce dernier est absorbé plus rapidement par l’organisme et provoquera une montée rapide et courte de la glycémie. Le lait présent dans la composition de la glace évite de faire monter la glycémie aussi rapidement et fortement que le sorbet.
  • Les desserts traditionnels comme la mousse au chocolat, crème brulée, tiramisu sont des desserts riches en lipides.

Equivalences des desserts de restaurant en glucides* :

une glace Pop up Smarties 18g une charlotte aux fruits (100g) 35g
une crème brulée (100g) 20g 3 profiteroles au chocolat 40g
une crème caramel (100g) 20g un chocolat liégeois glacé 40g
une mousse au chocolat (80g) 20g une part de tarte aux fruits 40g
un éclair 30g une part de millefeuille 50g
une gaufre au sucre 30g une part de tarte au citron meringuée 50g
une part de tiramisu 30g

Ces valeurs sont des valeurs indicatives. Au restaurant, la fabrication « maison » ne peut garantir pas ces valeurs, elles vous donneront une idée de comparaison. Si vous pensez que l’apport total en glucides du repas est supérieur à la quantité habituelle, vous devrez prévoir de faire une adaptation de la dose d’ au moment de l’injection ou du, : Choisir à la pizzeria – Diabète de l’enfant

Quelle pizza pour un diabétique ?

Pizza 4 fromages ou 4 saisons ? – Vous avez choisi l’option pizza. Certains ingrédients peuvent être gras, comme le chorizo, le fromage ou les charcuteries, pensez-y ! Et sachez que les pizzas avec une base crème sont plus grasses que celles avec une base de sauce tomate. Si vous avez le choix, optez pour une croûte mince plutôt qu’une croûte épaisse.

Est-ce que les pizzas sont bonnes pour les diabétiques ?

Une pizza affecte le taux de sucre dans le sang d’un patient diabétique de type 1 pendant plus de huit heures, nécessitant un apport lent et régulier d’insuline pour maintenir un taux de sucre optimal, montre une étude américaine. L’équipe du Dr Robert A.

Quels sont les aliments interdits pour les diabétiques ?

2- Certaines céréales et produits dérivés – Si les céréales constituent une formidable source d’énergie pour l’organisme, leur consommation doit être adaptée car les céréales augmentent rapidement la glycémie. Bien sûr, il y a céréales et céréales. Favorisez le pain intégral, le muesli naturel, les flocons d’avoine, le pain complet mais limitez autant que possible la baguette blanche, le pain de mie, les céréales sucrées du commerce ou encore les galettes de riz soufflé.

Quel repas du soir pour un diabétique ?

Menu type d’un jour – Homme diabétique – 2 100 kcal –

Matin Petit-déjeuner Boston (porridge, pain de blé entier, fromage, banane et lait)
Collation Pomme et amandes
Midi Thon mi-cuit en salade, Deux tranches de pain (blé entier), Petit soufflé aux poires et Un verre de lait écrémé 0 %
Collation Tartinade de beurre d’arachide
Soir Salade crémeuse de chou, Une tranche de pain (blé entier), Brochettes de poulet « shish taouk », Boulgour étuvé et Salade tricolore de fruits

Est-ce que les bananes sont bonnes pour les diabétiques ?

La Banane La banane faisant partie des fruits les plus sucrés, elle a pendant longtemps été proscrite du régime alimentaire des personnes diabétiques. Les recommandations ont toutefois nettement évolué, et il est aujourd’hui établi que les diabétiques insulino-dépendants doivent avoir une alimentation variée et équilibrée, avec une ration normale de glucides. Peut On Manger De La Pizza Quand On Est Diabétique La banane se révèle un allié de taille pour notre,

Est-ce qu’un diabétique peut manger des yaourts ?

Avantages pour une personne diabétique – Pour une personne diabétique, il peut être intéressant de choisir un yogourt grec qui contient moins de glucides que le yogourt régulier. De plus, sa teneur élevée en protéines procure plus rapidement un effet de satiété.

Cet aliment peut s’intégrer facilement au déjeuner et augmenter l’apport en protéines, qui est souvent insuffisant à ce repas. Certaines études démontrent que les personnes diabétiques de type 2 auraient avantage à consommer une quantité suffisante de protéines à chaque repas pour prévenir ou ralentir la perte de masse musculaire qui survient avec le vieillissement.

En remplacement d’aliments à teneur élevée en gras, il peut réduire la valeur calorique des repas. Si, de plus, il est consommé en substitution à des aliments riches en gras saturés, le yogourt grec sans gras peut contribuer à la diminution du risque de maladies cardiovasculaires.

Quelles sont les aliments qui augmente le taux de sucre dans le sang ?

Les aliments à index glycémique élevé (supérieur à 70) augmentent rapidement le taux de glucose dans le sang. Ils sont à éviter pour contrôler son diabète. Frites, pain blanc ou confiseries sont des aliments à index glycémique élevé. Cela vous intéressera aussi Une expérience astucieuse pour savoir si votre soda est vraiment sans sucre Comment être certain qu’un soda ne contient que peu ou pas de sucre ? Unisciel et l’université de Lille 1 nous proposent en vidéo une expérience qui pourra fournir la réponse.

Petit indice : il suffit de connaître la masse volumique du contenu de la canette L’ index glycémique (IG) est une mesure qui indique si un aliment peut élever rapidement la glycémie, En effet, certains glucides comme les sucres sucres raffinés sont rapidement digérés en glucose, contrairement à d’autres, comme les céréales céréales complètes.

La consommation d’une alimentation à index glycémique index glycémique élevé favorise le diabète. Les aliments à IG élevé (plus de 70) sont par exemple :

Les produits à base de céréales : le pain blanc, le pain de mie, les corn flakes.Les féculents : le riz blanc à cuisson rapide.Les produits à base de pommes de terre pommes de terre : la purée de pommes de terre, les frites.Les sucreries (bonbons).

La préparation des aliments peut influencer leur index glycémique : par exemple, les graisses abaissent l’IG, tandis que la cuisson longue du riz ou des pâtes augmenter leur IG.

Quel type de viande pour un diabétique ?

Les aliments qui aident à mieux supporter le diabète Notre santé dépend intimement de ce que contient notre assiette. Le Pr Claude Jaffiol, endocrinologue, membre de l’Académie de médecine, livre ses conseils nutritionnels pour les diabétiques. S’il n’existe pas d’aliment antidiabètique, nous savons que certains nutriments permettront de mieux régulariser les effets de cette pathologie.

  1. Ils sont différents selon le type de diabète.
  2. Le diabète de type 2, le plus fréquent, est le plus sensible à l’alimentation.
  3. Il affecte les personnes d’âge mûr, mais aussi de plus en plus de sujets jeunes en surcharge pondérale.
  4. Dans ce cas, la règle est de restreindre les calories, en évitant les aliments riches en sucre et en graisses, mais en prenant trois ou quatre repas par jour.

Nous recommandons de privilégier les légumes, notamment les endives, les haricots verts, les tomates, les aubergines, qui sont peu caloriques et pourvus en fibres. Les légumes ont pour vertus d’apporter vitamines et oligoéléments et de ralentir l’absorption du glucose.

  • Les aliments protéiques doivent être le moins gras possible: les poissons, les volailles comme la dinde, la pintade, le poulet sont les mieux indiqués, mais aussi, en quantité modérée, la viande de bœuf ou de veau.
  • En revanche, la viande d’agneau ou de porc est à éviter.
  • L’idéal est de les cuisiner au gril, à la vapeur ou en papillote.

On recommande le lait et les produits laitiers allégés, qui assurent un apport significatif en protéines et en calcium. Le petit-lait possède des vertus antidiabétiques en raison d’un effet bénéfique sur la sécrétion d’insuline. Nous conseillons aussi de limiter – mais sans les supprimer – les féculents, le pain, les pommes de terre, les pâtes, qui facilitent la prise de poids car ils recèlent trop de sucre.

Dans 1 kg de pain, on trouve 500 g de sucre, tandis qu’1 kg de pâte ou de riz en contient 700 g. Il faut préférer le pain de seigle au pain blanc, le riz noir au riz blanc: ils ont un effet hyperglycémiant moins rapide. Les sucres, les confitures, le miel et évidemment tous les sodas, les boissons sucrées et les jus de fruits sont à proscrire.

Tous ces aliments libèrent trop de glucose, lequel va provoquer des pics d’hyperglycémie et solliciter la sécrétion d’insuline favorisant le stockage des graisses. De même, il faut se méfier des conserves et des plats préparés, qui concentrent des sucres cachés, ainsi que des produits allégés, certes pauvres en graisses mais enrichis en sucre.

  1. Les fruits sont nécessaires, mais attention à leur teneur en sucre.
  2. La pastèque, la pomme, les fraises, les framboises, le cassis sont les bienvenus.
  3. Mais gare aux figues, aux raisins ou aux cerises.
  4. Le régime est différent s’agissant des personnes affectées par un diabète de type 1.
  5. Le pancréas ne sécrète plus d’insuline et le sujet perd du poids.

Lui doit avoir une alimentation diversifiée, avec des viandes et des féculents, mais surveillée. Les sucres rapides (pâtisseries, boissons sucrées, confitures) lui sont interdits.

LIRE AUSSI:

: Les aliments qui aident à mieux supporter le diabète

Est-ce qu’un diabétique peut manger des frites ?

Risques de diabète: Attention à votre consommation de pommes de terre Consommer des en grande quantité, quel que soit leur mode de préparation, et en particulier lorsqu’il s’agit de frites, pourrait favoriser l’apparition du de type 2, une maladie potentiellement dangereuse qui se traduit par une hyperglycémie.

Pourquoi le fromage est interdit aux diabétiques ?

Régime diabète : les fromages interdits pour le diabétique En effet, les fromages contiennent une forte quantité de lactose, de sucre, qui n’ est pas toujours bien toléré par les personnes atteintes de diabète.

Est-ce que les pommes sont bonnes pour les diabétiques ?

Effet direct sur l’équilibre glycémique – La pectine permet de limiter l’absorption des sucres dans le sang et de réguler ainsi la glycémie tout au long de la journée. Elle capture les graisses et les sucres dans l’intestin. La pomme contribue ainsi au bon équilibre glycémique et à la régulation du poids chez le diabétique.

Quel est le meilleur petit déjeuner pour un diabétique ?

Comment préparer un petit déjeuner équilibré ? – Dans l’idéal, un petit déjeuner complet et équilibré se compose au minimum de trois éléments :

une boisson chaude (ou tiède de préférence) pour hydrater et réchauffer l’organisme : thé, café, infusion, lait (nature ou chocolaté) pour satisfaire tous les goûts, à condition de limiter le sucre,5 g suffisent ou 1 carré de sucre taille 4 pour un mug ou un bol de 30 cl environ. Au-delà, l’effet hydratant diminue car le sucre devenu liquide est plus rapidement absorbé par l’organisme. La boisson devient hyperglycémiante et fait donc grimper la glycémie ! Evitez donc les cappuccinos, milkshakes et autres boissons frappées; des glucides complexes composés de fibres, de céréales (plutôt complètes) pour une meilleure digestion, un apport en énergie et une satiété durables. Préférez, par exemple, le pain complet, de campagne, aux céréales, pain bis, les biscottes au blé complet à la baguette de pain blanche qui augmente rapidement la glycémie !d’un laitage nature simple : yaourt, fromage blanc, faisselle, petits-suisses ou fromage salé à pâte dure (emmental, gouda, comté, etc., en respectant bien la portion de 30 g), en évitant les produits au lait entier, plus riches en lipides.

Évitez les produits 0 %, plus chers et peu rassasiants. Un yaourt nature ordinaire contient environ 1,6 % de lipides. Lisez cependant les étiquettes : les laitages à plus de 4 % de matières grasses sont à consommer occasionnellement. À cela vous pouvez ajouter : un fruit frais pour l’apport en vitamine C et en fibres ou une compote (sans sucres ajoutés) ou 2-3 fruits secs riches en fibres et minéraux (mais pas en vitamine C, très fragile et détruite à la cuisson ou au séchage) ; un peu de beurre ou de margarine (10 à 20 g maximum) sur le pain (1/4 à 1/3 de baguette, soit entre 60 et 80 g de pain) pour l’apport en lipides ; et un produit sucré dans le café, le yaourt ou sur les tartines (confiture, miel) : 15 g (l’équivalent d’1 cuillère à café rase de confiture ou de miel ou de 2 morceaux de sucre taille 4).

Veillez toutefois à ne pas introduire trop de produits riches en glucides afin d’éviter une hyperglycémie post-prandiale. Les fruits frais meilleurs que pressés ! Les jus de fruits pressés, même 100 % pur jus, ont des teneurs en micronutriments et fibres plus réduites et font monter plus vite la glycémie.

Attention particulièrement au jus de raisin très riche en sucres. Si vous ne pouvez pas vous passer de votre jus de fruit le matin, limitez votre quantité à un petit verre (150 ml) et privilégiez les 100 % pur jus. Le mieux étant de presser soi-même son orange et de boire le jus immédiatement afin de bénéficier des apports en vitamine C.

Les mélanges jus-lait sont souvent très pauvres en lait et ne remplacent donc pas le produit laitier, en plus d’être riches en sucres et pauvres en vitamines et fibres. Les smoothies, mélanges de fruits mixés, peuvent être consommés occasionnellement et en quantité raisonnable (150 ml), en optant pour des produits sans sucres ajoutés.

Si vous désirez les réaliser vous-même, vous pouvez mélanger des fruits avec des légumes (pomme-céleri, carotte-abricot, kiwi-concombre, tomate-fraise) afin d’augmenter la quantité de fibres, vitamines et minéraux, tout en limitant l’apport en sucre.

Quel est le meilleur pain pour les diabétiques ?

Que’est-ce que le diabète ? Le diabète se caractérise par une hyperglycémie chronique, c’est a dire un excès de sucre dans le sang et donc un taux de glucose trop élevé. Non au pain blanc ! Lorsque le taux de sucre sanguin est trop haut, il faut éviter tous les aliments qui l’élève rapidement et de manière importante, notamment le pain blanc à éviter totalement. Quel est le meilleur pain pour les diabétiques ? Les meilleurs pain pour les diabétiques sont tout les pains à caractère spéciaux comme :

le céréale bio le pain de seigle le pain complet,

Pourquoi le pain complet est-il recommandé aux diabétiques ? Tout simplement parce que le pain est à base de céréale complète (blé, seigle, sarrasin, froment, épeautre.)

Il contient des sucres lent qui procurent une énergie régulière et douce contrairement aux sucres rapides responsables de l’hyperglycémie et du diabète.

Il contient plus de fibres que le pain traditionnel blanc, les fibres permettent une meilleure assimilation des sucres rapides dans l’organisme et du transit en général.

Il contiens des aliments à l’index glycémique bas qui ne sur sollicitent pas le pancréas contrairement aux aliments à index glycémique élevé qui affaiblissent la résistance de l’organisme à l’insuline et favorise le diabète.

Conseils :

Il faut privilégier les pains complets, les pains aux fibres, les pains qui ont cuit correctement.

Pour le diabétique,le matin à jeun, il est conseillé de prendre du pain complet avec une matière grasse dessus car cela diminue l’index glycémique(beurre, fromage.).

Il faut éviter de manger du pain si au cours du repas on a déjà un autre féculent au menu (riz, pâtes.).

Accompagnez votre pain avec des légumes qui sont porteurs de fibres.

Le pain grillé et les biscottes sont à exclure de votre alimentation car leur index glycémique est très fort.

Les conseils donnés sont pour une généralité. Nous vous conseillons d’en parler avec votre médecin traitant ou votre endocrinologue.

Quelle eau boire quand on est diabétique ?

23 juillet 2018 Ryzhkov Photography/shutterstock.com L’été rime avec petits verres en terrasse et plaisirs sucrés Pas toujours facile quand on est diabétique de savoir quelle boisson prendre. Voici donc quelques alternatives pour allier plaisir convivial et santé. Sodas, cocktails et autres mélanges les terrasses de l’été vont souvent de pair avec les boissons riches en sucre.

Mais votre diabète vous pousse à regarder de près les étiquettes des boissons industrielles pour éviter les breuvages à haut index glycémique. En effet, ces boissons sont « particulièrement sucrées et riches en additifs ». Voici donc quelques alternatives à tester ! Pensez au « thé glacé maison, au jus de citron vert et quelques zestes dans de l’eau fraîche, des feuilles de menthe et du jus de citron dans de l’eau pétillante », c onseille Mélanie Mercier, diététicienne nutritionniste au sein de la Fédération Française des Diabétiques.

Et pourquoi pas « à l’eau de coco (celles dont les marques sont sans arôme ni additifs et dont la teneur en sucre est très faible) ». Un verre d’eau indispensable ! Si une occasion se présente et que votre boisson préférée s’invite au menu, alors faîtes-vous plaisir mais « ne dépassez pas un verre ».

  1. Prenez en compte la teneur glycémique dans vos apports journaliers pour réguler vos besoins en insuline.
  2. Et « buvez toujours un verre d’eau en parallèle ».
  3. Si vous sentez qu’une hypoglycémie survient, « buvez un verre de boisson sucrée (soda non light, thé glacé ou jus de fruits), idéal pour faire remonter la glycémie rapidement.

Et attendez 15 minutes puis mesurer à nouveau la glycémie. » Conseils pour les plus jeunes habituez les enfants diabétiques le plus tôt possible à apprécier d’autres boissons que les traditionnels sodas : l’eau, les tisanes et les fruits sous forme de milkshake sans sucre ajouté sont de parfaits exemples.

Un palais, ça s’éduque et le goût pour le sucre rapide n’est qu’une affaire d’addiction : moins l’organisme en absorbe moins il aura tendance à en avoir envie. Les fruits plutôt que les jus. Evitez aussi les boissons acides comme les sodas : « consommer les jus de fruits pressés avec modération et veiller à ne pas les boire en prise isolée », leur index glycémique est très élevé.

Privilégiez « les fruits (2 à 3 portions par jour maximum) au jus de fruits pressé car même pur ou pressé, il ne remplace pas systématiquement les fruits entiers car il contient moins de fibres, moins de vitamines et a un indice glycémique plus élevé ».

Source : Fédération française des diabétiques, juillet 2018 Ecrit par : Laura Bourgault – Edité par : Vincent Roche

Quels sont les légumes à éviter pour le diabète ?

Carottes, petits pois et betteraves : stop à l’intox – Les carottes sont parfois précédées par leur réputation et évitées par nombre de diabétiques pour leur effet supposé hyperglycémiant, L’ index glycémique (ou indice glycémique) de la carotte a longtemps été considéré comme élevé, avec une valeur de 92.

Quel est le meilleur aliment pour faire baisser le diabète ?

Les légumineuses : aliments miraculeux anti-diabète – Consommées régulièrement, les légumineuses seraient efficaces pour améliorer l’équilibre glycémique, protéger nos artères et réduire le risque de diabète de type 2. Lentilles, pois chiches, pois cassés, haricots blancs, rouges, noirs, fèves, cacahuètes Prenez-en de la graine !

Quel fruit fait baisser le diabète ?

Huit fruits peu sucrés et des avocats ! – Les fruits les moins sucrés ne sont pas les moins bons, loin de là ! À vous de juger :

La fraise : elle contient environ 8 g de sucre pour 100 g de fruit. De plus, elle est riche en fibres et vitamine C ; Les pêches : en plus de leur goût délicieux, elles sont peu sucrées : 13 g/100g de fruit ; Les mûres : elles plafonnent à 5 g de sucre pour 100 g de fruits et elles ont des vertus anti-oxydantes ; Le melon miel (melon à chair vert clair) : il contient 11 g de sucre pour 100 g de fruit ; Les oranges et pamplemousses : ils sont respectivement à 14 et 11 g/100 g de fruit. Et avec eux, on fait le plein de vitamine C ; Les citrons jaunes et verts : ce sont les champions toutes catégories avec moins de 2g/100g de fruit ! Bien sûr, il faut aimer leur goût acide !

Si on le consomme rarement en tant que fruit, il appartient tout de même à cette catégorie : l’avocat est presque totalement sans sucre ! Par contre, il regorge de fibres et de « bons » lipides. A savoir ! Mieux vaut manger une orange que de se contenter de boire son jus.

Un fruit entier contient plus de fibres et de vitamines, et il est plus rassasiant. En entrée ou en dessert, en salade ou mélangés à un yaourt, ces fruits pauvres en sucre et riches en goût sont les alliés gourmands des personnes souffrant d’un diabète de type 2. Lire aussi – Isabelle V., Journaliste scientifique – Diabète de type 2 (DNID) –,

– Consulté le 23 novembre 2017. – Eight low-sugar fruits –, Le 18 novembre 2017. : Diabète de type 2 : misez sur les bons fruits !

Est-ce que la pomme de terre fait monter la glycémie ?

Peut-on manger des pommes de terre avec un diabète de type 2 ? – Pour :

Constituées de 80 % d’eau en moyenne, les pommes de terre cuites à l’eau et consommées nature, n’apportent que 80,5 calories pour 100 g. Mais attention, ce chiffre peut très rapidement monter suivant la manière de les préparer ! Elles contiennent 363 mg de potassium pour 100 g, soit 10 % des besoins journaliers. Pour rappel, le potassium est l’un des minéraux les plus importants de notre organisme, car il intervient notamment dans la transmission des impulsions nerveuses, permet la contraction musculaire en particulier celle du cœur, assure le bon fonctionnement de la fonction rénale et maintient avec le sodium l’équilibre acido-basique du corps. Elles sont source de sélénium qui stimule l’immunité, aide à combattre les radicaux libres, intervient dans la constitution de certaines protéines et régule l’humeur. La pomme de terre est l’un des rares féculents à contenir de la vitamine C (2,92 mg pour 100 g). Pour rappel, la vitamine C (ou acide ascorbique) est indispensable à la synthèse des globules rouges, stimule le système immunitaire et aide à lutter contre les bactéries et les virus. De plus, elle a une action antioxydante et constitue donc un rempart contre le stress oxydatif causé par les radicaux libres, lutte contre le vieillissement cellulaire et retarde certains symptômes liés au vieillissement. Enfin, la vitamine C favorise une meilleure absorption du fer. La vitamine C a tendance à se détériorer rapidement donc pour en bénéficier pleinement, optez pour des pommes de terre primeurs, stockez-les dans le noir et faites-les cuire de préférence à la vapeur, avec la peau. Une portion de 250 g de pommes de terre cuites à l’eau couvre près de 60 % des besoins quotidiens en vitamine B6 qui joue un rôle important dans le système immunitaire. Cette même portion couvre près de 40 % des besoins quotidiens en vitamine B9 qui joue un rôle primordial dans la formation des globules rouges. La pomme de terre constitue un apport non négligeable de fibres alimentaires (pectines, lignines), présentes à la fois dans la chair et dans la peau. Les fibres favorisent la sensation de satiété et facilitent le transit intestinal. Les pommes de terre cuites à l’eau ont un indice glycémique élevé (IG = 70) et entraînent de ce fait une hausse importante du taux de glucose dans le sang. Ce phénomène s’accompagne aussitôt d’une forte sécrétion d’insuline dont le rôle est de faire baisser le taux de glucose dans le sang, notamment en le stockant sous forme de graisses corporelles pour pouvoir l’utiliser plus tard. Les aliments à indice glycémique élevé sont donc plus susceptibles de faire engraisser. De plus, la baisse du taux de sucre causée par l’action de l’insuline augmente la sensation de faim et incite au grignotage. Enfin, une trop forte consommation d’aliments à index glycémique élevé augmente le risque de diabète de type 2, Préférez les pommes de terre froides qui font moins grimper la glycémie en flèche. La meilleure option : une cuisson à l’eau avec la peau, puis 2 heures au frigo avant de passer à table !